Le vélo

La municipalité construit avec les associations et les institutions un plan de mobilité pour favoriser, notamment, l'usage de la bicyclette.

L'usage de la bicyclette s'est beaucoup développé dernièrement à Saint-Ouen, avec une accélération accrue par la Covid-19. Le plan « mobilités douces » porté par la municipalité, appuyé par et sur des associations toniques (Atelier solidaire, Educ Ecolo, Mon voisin des Docks, Paris-en-selle/Plaine Commune), entend inscrire dans le paysage urbain cette dynamique. Il repose sur 4 axes : le Vélib’, les pistes cyclables, les arceaux et la « culture vélo ».

Vélib' 2

Neuf stations seront installées dans toute la ville d'ici la fin de l'été 2021. Chacune comprendra de 25 à 40 Vélib' (pour la gare RER notamment) ! Les vélos proposés seront électriques et mécaniques.

Pistes cyclables

Toutes les voies départementales seront aménagées en pistes cyclables, en concertation avec le Département et Plaine Commune. Les avenues Michelet et Gabriel-Péri, les boulevards Victor-Hugo et Jean-Jaurès, les quais de Seine, et les rues Dhalenne, du Landy et du Docteur-Bauer seront composés, d'ici 2024, d'une voie pour les voitures, d'une pour les bus et d'une, délimitée par un séparateur, pour les vélos – en cas de voirie trop étroite, ils emprunteront la voie de bus.

Des aménagements plus légers (contresens) sont prévus sur les voies communales.

Arceaux

Des arceaux sont installés pour permettre aux vélos de se garer. Une demande forte des cyclistes et des associations.

Certains aménagements ont déjà été réalisés, notamment à Debain, devant le collège Jean-Jaurès, Commune image ou l'Espace 1789 ; d'autres sont à venir prochainement devant les équipements publics, dans les rues Soubise et Bauer, etc.

« Culture vélo »

La municipalité entend inscrire le vélo dans le quotidien des Audonien·ne·s.

Elle soutient le projet « vélo école » de l'Atelier solidaire, qui permettra aux jeunes d'apprendre à rouler en ville et en sécurité.

Autre projet phare : la mise à disposition en 2021 d'un garage à vélos partagé pour les associations, qui a fait l'objet d'une candidature au budget participatif de la Région. Confié par la Ville aux associations, le garage leur servira à réparer et à stocker leurs vélos, vélo cargos et autres remorques partagées ; lesquels, déjà à disposition de leurs adhérents pour des collectes, du jardinage, des balades..., pourraient également être prêtés pour de la livraison ou un déménagement.

La culture vélo passe également par de futures balades du territoire avec l'office de tourisme, autonomes ou accompagnées, ainsi que par la participation aux Vélorutions et autres événements avec les associations et les villes voisines.

Coconstruction avec les piétons
Afin d'associer le maximum d'habitants et d'institutions à la réalisation des objectifs précités, un comité a été créé. Regroupant des habitant·e·s, des associations, la police municipale, l'entreprise L'Oréal, Plaine Commune et le Département, il organise tous les trimestres des réunions pour faire le point sur l'avancée des projets. Elles associent des piétons : la marche, comme l'usage des transports en commun, est aussi une mobilité douce.

Haut de page