Actualités

Entre scènes de théâtre et vie associative : Caroline Rochefort, l’Audonienne nommée aux Molières

Le 15 avril 2022
Lire la suite : Entre scènes de théâtre et vie associative : Caroline Rochefort, l’Audonienne nommée aux Molières

Habitante du quartier Bauer depuis 12 ans, la comédienne, autrice et productrice française revient sur sa nomination comme Révélation féminine, son attachement à Saint-Ouen et son engagement associatif au sein de la ville.

Le 31 mai 2022 se tient la 33e cérémonie des Molières aux Folies bergères à Paris, dans laquelle Caroline Rochefort est nommée aux Molières de la Révélation féminine pour la pièce Changer l’eau des fleurs adaptée du roman à succès de Valérie Perrin. « Un magnifique cadeau d’être nommée ». Si elle explique avoir eu du mal à y croire au départ, la comédienne ne cache plus son bonheur. Son premier réflexe est de contacter, l’autrice du best-seller, pour lui témoigner sa joie et sa gratitude. Une joie personnelle mais surtout collective pour ceux qui ont travaillé toute l’année sur la pièce.

Habitante audonienne depuis 12 ans, c’est en 2010 que la comédienne décide de s’installer à Saint-Ouen, dans le quartier du Docteur Bauer, près du stade : « J’adore l’ambiance car j’ai l’impression que le cœur de la ville est à côté de chez nous tous les 15 jours, c’est très agréable (rires) ».

Cette ambiance, elle en parle comme quelque chose de propre à la ville, lié au développement de celle-ci ; l’implantation de nouveaux commerces, de restaurants ou bien la grande Halle et le nouveau stade Bauer, autant de projet vivifiants qui participent à l’essor de Saint-Ouen et qui prouvent une intention, de la part de la municipalité, d’offrir un meilleur cadre de vie aux audoniens : « Il y a une attention particulière envers les riverains et ça c’est positif. ».

Ce dynamisme, Caroline Rochefort l’explique aussi par la mixité sociale et l’aspect multiculturel de la commune : « J’aime beaucoup la vie de quartier, ce mélange très fort de cultures et d’origines différentes ».

En même temps que les richesses culturelles et le dynamisme de la ville, Caroline Rochefort découvre les forces vives du tissu associatif à Saint-Ouen et décide à son tour de s’engager. D’abord avec des partenaires associatifs comme le café le Joli Mai, mais surtout en tant que bénévole. Elle fut une des premières bénévoles, désormais trésorière, du Collectif Audonien Solidarité Migrants qu’elle décrit comme un « appel citoyen ». En commençant avec de petits gestes (apporter du café et des repas), l’organisation s’est petit à petit structurée : « Je suis restée par engagement pour ces personnes à aider, et pour les bénévoles du collectif. ».

Inspirée par son travail en tant que bénévole, Caroline Rochefort évoque enfin l’idée d’un projet associatif de théâtre qu’elle souhaiterait mettre en place dans un avenir proche.

Haut de page