Actualités

Monoxyde de carbone : attention aux intoxications !

Le 03 décembre 2019
Lire la suite : Monoxyde de carbone : attention aux intoxications !

Chaque année, environ 1 300 épisodes d'intoxications au CO survenus par accident et impliquant près de 3 000 personnes sont déclarés aux autorités sanitaires.

Les intoxications au monoxyde de carbone peuvent concerner chacun de nous. L'Île-de-France est la région la plus touchée par les intoxications au monoxyde de carbone et reste en France la première cause de mort toxique accidentelle. Cette intoxication affecte aussi bien les individus isolés que les familles.

Au cours de l'hiver 2018-2019, les sources prépondérantes de CO dans l'habitat sont : la chaudière (56 %), les braseros/barbecues (23 %) et les chauffe-eau (10 %). La part des braseros/barbecues représente une source importante d'intoxications en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne.

Sur la période de chauffe 2018-2019, on observe 154 épisodes d'intoxications au CO, impliquant 455 personnes. Cela correspond à une augmentation du nombre d'épisodes de 30 % par rapport à l'année précédente.

Lorsque les températures baissent, les risques d'intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d'une centaine de décès en France.
Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Adopter les bons gestes pour réduire les risques :

  • avant l'hiver, faites nécessairement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d'eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié dans vos résidences principale et secondaire le cas échéant
  • tous les jours, même quand il fait froid, aérez au moins 10 minutes votre logement
  • maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n'obstruez jamais les entrées et sorties d'air
  • respectez systématiquement les consignes d'utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant ; ne jamais faire fonctionner les chauffages d'appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, braséro, barbecue, etc.

Réagir rapidement : aérer et appeler les secours !

Les premiers symptômes (maux de tête, fatigue, nausées) apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes au sein du foyer.

En cas de suspicion d'intoxication, aérez immédiatement, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (le 114 pour les personnes malentendantes).

Haut de page